Jean-Philippe Corrigou – créateur de lumière et ambassadeur d’Uni(s)vers la Lumière

///Jean-Philippe Corrigou – créateur de lumière et ambassadeur d’Uni(s)vers la Lumière

Jean-Philippe Corrigou – créateur de lumière et ambassadeur d’Uni(s)vers la Lumière

Jean-Philippe Corrigou est créateur de lumière et ambassadeur d’Uni(s)vers la Lumière

BIOGRAPHIE

Après des études de régisseur général au Théâtre National de Strasbourg où il obtient un BTS de régie générale en 1992, il devient l’assistant de Bruno Boyer qui lui confie les lumières de tournées de plusieurs opéras mis en scène par Jean-Marie Villégier et dirigés par William Christie-les Arts Florissants (Médée de Charpentier, Lisbonne, Caen, New York, Hippolyte et Aricie de Rameau, Opéra Garnier, New York) ainsi que La Fée Urgèle de Favart, direction musicale Christophe Rousset, Opéra du Rhin, Théâtre de Caen.

Il participe aux lumières de Richard III de Shakespeare dans une mise en scène de Matthias Langhoff avant de travailler aux Bouffes du Nord (reprise de la tournée internationale de l’Homme qui de Peter Brook, régie lumière de Une saison au Moyen Age avec Jean-François Balmer et création des lumières de la classe du Conservatoire de Jacques Lassalle).

Rencontre le directeur du Centre International de recherche musicale à Nice-François Paris- et crée les lumières de John Hassell à l’Opéra de Nice et les lumières des différents festivals MANCA depuis 15 ans (Compositeurs Bertrand Dubedout, Romitelli, Leroux, Malec…) ainsi que « L’Histoire du Soldat » à l’opéra de Nice.

Il s’intéresse aux lumières événementielles depuis une dizaine d’années, avec l’installation de mille sapins Place Beaubourg, Noël 1996. Rencontre à cette occasion l’architecte Olivier Boiron qui lui confie la mise en lumière pérenne des façades Jean Prouvé du lycée Paul Poiret à Paris.Il éclaire la Grande Halle de la Villette en intérieur et extérieur pour les Rencontres 2003 et la Biennale Internationale de la Marionnette.

En 2000 il devient l’assistant de Jacques Chatelet et collabore aux lumières, Don Giovanni de Mozart et Faust de Gounod à l’Opéra de Nice, mise en scène Paul-Emil Fourny ainsi que pour la Biennale des Antiquaires et de Chantons sous la PLUIE de Adolph Green et Betty Comden adapté et mis en scène par Jean-Louis Grinda et La Périchole d’Offenbach, à Liège et en tournée français.

Il réalise les lumières de Don Carlos de Verdi à Zagreb en 2003 et à Tel-Aviv en 2006, dans une mise en scène de Jean-Louis Grinda et les lumières du Mythe du Centaure avec Gérard Lesne en septembre 2007 dans le cadre du Festival d’Ile de France.

Il travaille sur les lumières urbaines et architecturales avec la reprise d’études au sein de l‘Association Française de l’Eclairage (Certificat Niveau 1 en 2000) puis collabore avec différents architectes comme Laurent Pillaud, Agence VIRTUEL pour la réhabilitation de la Cité de la Noue Caillet à Bondy ainsi qu’avec Nicolas Michelin pour la réhabilitation du Champ de Mars/ Esplanade Charles de Gaulles à Rennes et le Nouvel Espace Culturel de Christian de Portzamparc également à Rennes.

Ecrit l’ABC de la lumière, commande de la Région Alsace en 2004.

Il crée Caribou Concept en 2008 afin de développer la lumière architecturale.

Les derniers allumages pérennes sont la Pyramide Inversée au Carrousel du Louvre, le siège social de Vente Privée.com et la mise en lumière de la façade du Palais des Congrès de Paris – Porte Maillot.

 

Ses réponses au questionnaire qui a inspiré “Uni(s)vers la Lumière”

 

  • Une phrase d’inspiration pour parler de la Lumière ?

La Lumière existe grâce à l’ombre qu’elle crée   â By Jef

  • Au mois de mai prochain est organisée la première journée internationale de la Lumière, que pourrait représenter pour vous cet événement ?

Un événement fondamental, j’estime qu’encore aujourd’hui les professions de concepteur lumière , d’architecte lumière , de designer lumière , ne sont pas assez reconnues ( pas de statut , pas de syndicat, pas de carte professionnelle … ) donc merci en effet à cet événement de mettre en pleine lumière ces métiers de l ‘ombre. Le grand public vit dans la lumière, naturelle et artificielle, depuis que l’Homme a réussi à domestiquer le feu. C’est donc « normal » pour Lui que d’évoluer dans des espaces où il suffit de toucher un  interrupteur pour y voir clair. Nous, concepteurs, qui se demandons  depuis des années comment dominer, travailler ce matériau,  peinons à faire valoir nos métiers. Donc merci vraiment aux organisateurs de cet événement.

  • Si vous étiez un moment de la journée, vous seriez…

2 heures du matin, pleine Lune, théâtre Antique de Taormine.

  • Si vous étiez un animal, une plante ou un objet capable d’émettre de la Lumière ?

Une chandelle lors des Fêtes Des Plaisirs de l Ile Enchantée,  à Versailles le 7 mai 1664 , juste pour voir Louis XIV , Molière et Lully, dans un laps de temps assez court certes mais combien formidable.

  • Si vous étiez un astre ?

Peut être la Lune, car on peut la regarder, contrairement au Soleil.

J aime la douceur de la lumière du Soleil qu‘elle réfléchit. Cela me rappelle Mai

  • Vos héros et/ou héroïnes illustres ?

De Turner à Turell ,où comment ses deux monstres sacrés ont pu mettre la lumière en avant , le premier dans ses toiles, l’autre en créant des installations qui viennent remettre en cause les lois elles-mêmes  de la physique lumineuse.

  • Un tableau, une chanson, un livre ou un film lumineux à vos yeux ? Pouvez-vous nous éclairer sur votre choix ?

La Belle et la Bête de Cocteau éclairé par Henri Alekan.

Contrastes et travail de la lumière qui m inspirent tous les jours. Un film fondamental.

  • Votre dernier éclair de génie ?

Je ne sais pas si c est du génie.. plutôt du culot : Avoir osé dire au dernier moment de changer l implantation lumière sur la Pyramide inversée au Carrousel du Louvre.. J avais passé des nuits entières à faire des essais lorsqu’une sensation de malaise m a prit en voyant arriver les installateurs ; Je me suis dit «  ce ne sont pas les bonnes positions de luminaires, changeons ! « J ai donc découvert le résultat comme tout le monde à l allumage , la veille de l ‘inauguration du premier Apple Store en France.

  • Votre dernier éclat de rire ?

Il y a 4 secondes en lisant cette question.

  • Votre rêve de Lumière ?

Eteindre les Villes…. Redonner à la nuit sa place. Le côté sécuritaire doit bien sur exister mais la question que je me pose est comment allier des paramètres opposés, de mise en valeur , de sécurité, avec des impératifs naturels qu’est la nuit , la vie des animaux nocturnes, perturbés par ces mises en lumière abusives.

  • Quelle est votre part d’ombre ?

Si l homme devait être une pierre, ce serait un diamant, en référence à toutes ses facettes. Une part d’ombre pourrait être restrictive dans ce cas. Si j ai une part d’ombre, elle serait peut être le reflet de ma sensibilité à travers mes travaux, mes allumages, ou alors les questions que je peux me poser en faisant des essais. Comment va réagir le matériau ? comment faire en sorte que la pierre émane sa propre lumière et non faire un aplat de lumière aux faisceaux visibles ?   Tant de facettes à exprimer, mais beaucoup de nuits blanches.

  • Une expression, citation, métaphore, œuvre… parlant de l’ombre ou de votre rapport à l’ombre ?

Comme œuvre littéraire : l’Eloge de l’ombre de Tanizaki.

Livre essentiel pour tout artiste lumière.

Comme œuvre picturale : Soulage.

Mon rêve serait d’éclairer ses toiles pour mettre en avant les « luminances » qui apparaissent quand on se déplace devant  son univers «  noir »

Comme œuvre poétique, la conclusion du Nuage en pantalons de Maïakovski

« l ‘Univers dort, il a posé sur sa patte une immense oreille pictée d ‘étoiles »

  • Quel geste physique ou symbolique pourriez-vous faire pour passer de l’ombre à la Lumière ?

Etre présent lors de cet événement est déjà un geste plus que symbolique.  Défendre le matériau lumière relève d un défi permanent que je relève avec passion.

  • Avez-vous un projet personnel ou professionnel qu’il vous tient à cœur de mettre dans la Lumière ?

Créer un laboratoire de recherches  pour anticiper l’après LED, quand il n y aura plus assez de métaux pour les réaliser. Orienter la Lumière artificielle vers des parois lumineuses et douces ( Oled ? ) , comment récupérer la lumière  du SOliel ( cela se pratique déjà mais je souhaiterais accentuer cette recherche

  • En tant qu’Ambassadeur de Lumière, que pourrait signifier pour vous : « Uni(s)vers la lumière» ?

Dans mon métier, je n’appartiens qu’à la deuxième ou troisième génération, à peine, de “ concepteurs en lumière architecturale ”. en effet, si le métier de régisseur-lumière est centenaire au théâtre (en admettant que Craig et Appia, “ régisseurs absolus ”, en sont les pionniers), il commence seulement à être reconnu dans les métiers de l’urbanisme. Les grandes entreprises de l’éclairage ne s’intéressent à la lumière d’un point de vue “ artistique ” que depuis trente-cinq ans environ. La première génération de concepteurs lumière naît avec les premiers “ plans lumières de ville ”, à l’origine de la mise en valeur de nombreux monuments, parmi lesquels la Tour Eiffel est emblématique. en effet, le cyclique changement d’éclairage du monument symbolisant Paris dans le monde est à la mesure de l’avance internationale des créateurs français en ce domaine de pointe : la “ conception lumière ” fait partie de l’exception culturelle française.

Alain Guilhot, Pierre Bideau, Roger Narboni ont ainsi ouvert la voie vers une approche conceptuelle et esthétique de l’espace urbain nocturne. Les traditionnelles lampes au sodium, à l’aspect “ sécuritaire ” trop connu, uniformisaient toutes les couleurs ; elles font place désormais à des nuances de couleurs chaudes qui permettent de nouveaux jeux plastiques avec l’espace urbain.  Ces espaces contribuent à nous rassembler, nous unir grâce à ce matériau « Lumière »

L ‘Univers est né de la Lumière, la lumière réunit, crée des liens,  fait l objet de rencontres comme celle ci, permet de voir, de se déplacer, de se chauffer… A nous de faire partager, de transmettre nos Univers personnels et notre vibration.

  • « Photographie », en Grec,  signifie « écrire avec la Lumière »…

… laissez-vous inspirer !

 

Que vous inspire cette photographie de Basile Minatchy, titrée « Le monde à l’envers, de l’ombre à la lumière » ? Laissez parler votre imaginaire ou votre poésie…

J y vois le passage de la Vie vers la Mort, ou ce que les orthodoxes appellent la naissance au ciel, voire l Ultime Initiation… les personnages marchent, viennent vers nous ou  partent vers la lumière. La notion de contre jour, de contrastes portent à sentir un effet miroir. Ces personnes viennent peut être aussi  s’incarner, le Chemin à l ‘envers.  Le troisième marche aussi mais on peut penser qu’il est plus en retrait, la part d ‘ombre du personnage central.  La position de la croix nous fait perdre le sens des réalités, ces personnages marchent ils dans  un espace temps autre…Une fenêtre du Temps, entre ombre et lumière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2018-05-01T21:27:58+00:00

Leave A Comment

Accompagnement de personnes & de projets

Psychopraticienne, Art-thérapeute & Coach Actrice & Scénariste

Contact Info

Mobile: 0661135412