REJANE EREAU – Auteure et journaliste -Ambassadrice d’Uni(s)vers la Lumière

///REJANE EREAU – Auteure et journaliste -Ambassadrice d’Uni(s)vers la Lumière

REJANE EREAU – Auteure et journaliste -Ambassadrice d’Uni(s)vers la Lumière

Réjane Éreau, ambassadrice de Lumière d’Uni(s)vers la lumière est auteure et journaliste en presse écrite et audiovisuelle depuis 15 ans.

Un vélo, des Doc Martens. Un œil malicieux, une oreille attentive. Réjane Éreau est auteure et journaliste en presse écrite et audiovisuelle depuis 15 ans. Son truc : interroger la norme, bousculer les certitudes, donner à ressentir que le monde est plus vaste que nous l’imaginons – que noussommes plus vastes que nous l’imaginons. Peuples, cultures, innovations sociales, connaissance de soi, spiritualités… Récompensée par l’ONU, mais jamais plus heureuse qu’assise sur un bout de trottoir.

Son livre Un bébé, enfin ! est sorti fin 2016 aux éditions Guy Trédaniel.

Biographie :

Née sur les bords de Garonne, Réjane Éreau montre très tôt des dispositions à l’atypisme. Enfant timide mais résolue, douée pour la littérature et les arts plastiques, elle décide de passer un bac scientifique, puis les concours des grandes écoles de management. Elle intègre l’EM Lyon, expérimente pêle-mêle le marketing et le théâtre, les agences de pub et le voyage. Elle part seule en Irlande et finit ses études en Écosse, à l’Université de Strathclyde.

Son diplôme en poche, elle rejoint McCann Paris comme chef de projet. La découverte de la plongée sous-marine lui donne envie de postuler à l’UCPA. Elle qui a toujours préféré les pinceaux aux baskets déboule dans l’univers des loisirs sportifs. A 27 ans, on lui propose la direction marketing d’une des marques du groupe Gymnase Club. Quand ce dernier est vendu au Club Med, elle tire sa révérence et part un an autour du monde.

La route devient son guide. La plume reprend sa place, la voilà reporter. Elle écrit pour le Routard.com, collabore avec le Mouv’, devient chroniqueuse à la télévision, consacre un livre au chocolatier Yves Thuriès (Caractère chocolat, éd. Privat, 2005). Sa rencontre avec Marc Cheb Sun marque un pas. A ses côtés, elle participe pendant 8 ans à l’aventure Respect Mag, dont elle devient la rédactrice en chef Cultures, et pilote la création de NoGhetto, une plate-forme journalistique valorisant la parole des jeunesses minoritaires. Le projet est distingué par l’ONU, son travail cité par Ban Ki-moon en ouverture du deuxième forum de l’Alliance des Civilisations.

Elle couvre la première élection de Barack Obama, intervient comme experte auprès de différentes instances européennes, mais de nouveaux horizons la titillent. En 2010, elle redevient freelance, collabore à MyEurop.info, réalise des reportages pour Aujourd’hui l’Inde, contribue aux revues Interdépendances et Le nouveau consommateur, axées sur l’innovation sociale et le développement durable. Elle écrit la biographie de Gogol Premier, figure punk du rock français et… met en route un bébé.

L’arrivée extraordinaire de son fils (la médecine l’avait dite inféconde) renforce son intérêt pour les mystères de l’être et l’exploration des mondes subtils. Yoga, méditation, chamanisme… Une série de hasards la met en contact avec les dirigeants de l’INREES, au moment où ils s’apprêtent à lancer Inexploré en kiosque. Elle rejoint l’équipe du magazine en 2012. Elle est aussi la rédactrice en chef et l’une des réalisatrices de l’émission L’Extra Lab, disponible sur INREES TV, et l’un des auteurs de Tout est encore possible ! Manifeste pour un optimisme réaliste (éd. Solar, 2015).

Né de l’histoire singulière de sa maternité, Un bébé, enfin ! (éd. Guy Trédaniel, 2016) confirme l’ouverture de sa démarche, l’originalité de son regard et la poésie de sa plume.

http://www.rejaneereau.com/

 

Les réponses de Réjane au questionnaire qui a inspiré Uni(s)vers la Lumière

  • Une phrase d’inspiration pour parler de la Lumière ?

« L’essentiel est invisible pour les yeux. » Saint Exupéry

  • Au mois de mai prochain est organisée la première journée internationale de la Lumière, que pourrait représenter pour vous cet événement ?

Un éclairage ! Sur les multiples facettes de cette notion. Les avancées scientifiques, philosophiques, thérapeutiques… Au-delà, j’aime bien l’idée que l’ombre et la lumière soient inséparables. A Bali, on dit que tout a toujours deux faces. Opter pour l’une ou l’autre est notre espace de liberté, mais aussi de responsabilité. Ombre ou lumière, que choisissons-nous ? Oser explorer l’une, pour atteindre l’autre…

  • Si vous étiez un moment de la journée, vous seriez…

Un petit matin, quand la ville s’éveille. La lumière de l’aube, les gestes et les rythmes encore ouatés par la torpeur de la nuit, mais déjà nourris de l’énergie du réveil et du jour qui pointe.

  • Si vous étiez un animal, une plante ou un objet capable d’émettre de la Lumière ?

Peut-être l’une des milliers de lucioles qui, le soir venu, éclairent la rivière de Kuala Sengalor, en Malaisie. Au début, leur scintillement est aléatoire. Au bout d’une demi-heure, toutes brillent au même moment – preuve de la capacité du vivant à entrer en résonance et à se synchroniser avec son environnement.

  • Si vous étiez un astre ?

L’étoile du berger, je suppose.  Cette étoile qui guide les voyageurs…

  • Vos héros et/ou héroïnes illustres ?

J’aime bien les héros ordinaires, les gens qui œuvrent à leur échelle et accomplissent parfois des merveilles, sans en tirer aucune gloire. Les gens qui s’investissent dans des associations, qui aident les autres…  En ce sens, je trouve Matthieu Ricard (qui détesterait qu’on le traite de héros !) lumineux. Il a joué un rôle immense dans la diffusion de la méditation en Occident, en faisant le pont entre neurosciences et traditions orientales. Les actions qu’il mène au sein de son association Karuna sont magnifiques de pragmatisme et d’efficacité.

  • Un tableau, une chanson, un livre ou un film lumineux à vos yeux ? Pouvez-vous nous éclairer sur votre choix ?

Personnellement, j’adore les œuvres du peintre Pierre Soulages. Depuis l’enfance, elles ne cessent de me fasciner et de me toucher. Cette façon de jouer avec le noir pour magnifier la lumière…

  • Votre dernier éclair de génie ?

Mon génie tient surtout à ma faculté à suivre mes intuitions, surtout quand il s’agit de donner du temps ou de l’énergie à quelqu’un.  Je sais d’expérience qu’on finit toujours par être récompensé du bien que l’on fait aux autres. Cet été, j’ai soutenu quelqu’un qui avait besoin d’aide ; l’amitié qu’on a tissée nous a menés à la co-écriture d’un film.

  • Votre dernier éclat de rire ?

Hier soir, quand j’ai mis le nœud qui enrobait une boîte de chocolat sur la tête pour faire rire mon fils, et que j’ai dansé sur un air de Bob Marley avec notre chat dans les bras…

  • Votre rêve de Lumière ?

Que des techniques comme la cohérence cardiaque ou la méditation puissent être accessibles aux plus grand nombre dès l’enfance, afin de permettre à toute une génération de mieux cultiver son intelligence émotionnelle et de nouer des rapports humains plus harmonieux, plus basés sur la compréhension mutuelle  et la coopération que sur la compétition.

  • Quelle est votre part d’ombre ?

Je dirais un manque de spontanéité, une retenue, mue par une peur de gêner, de froisser, mais aussi d’être jugée ou de ne pas être « conforme » à ce que je crois qu’on attend de moi. Cela peut passer pour de la méfiance, voire de la froideur, alors que c’est de la timidité, une difficulté à être pleinement moi-même face à certaines personnes. Il faudrait parfois que je sois plus confiance, plus en joie… Plus dans ma lumière, en somme.

  • Une expression, citation, métaphore, œuvre… parlant de l’ombre ou de votre rapport à l’ombre ?

« Deviens qui tu es. » Nietzsche

  • Quel geste physique ou symbolique pourriez-vous faire pour passer de l’ombre à la Lumière ?

Poser ma main sur mon cœur, fermer les yeux et me répéter : « j’aime et je suis aimée ».

  • Avez-vous un projet personnel ou professionnel qu’il vous tient à cœur de mettre dans la Lumière ?

Oh, j’en ai plusieurs ! Un documentaire sur le thème de la résilience, un autre sur l’acte poétique ; un scénario de film autour des bienfaits de la médecine indienne ; un livre sur les enfants hypersensibles, un autre sur  la magnifique histoire  d’une mère partie à Bali pour faire soigner le mal dont souffrait sa fille par des guérisseurs traditionnels… Et continuer à porter mon dernier livre « Un bébé, enfin » auprès des femmes et des couples à qui il peut faire du bien…

  • En tant qu’Ambassadeur de Lumière, que pourrait signifier pour vous : « Uni(s)vers la lumière» ?

Comprendre que la lumière est peut-être la matière première de notre Univers, là d’où l’on vient, notre matrice commune primordiale. « L’endroit de notre envers », comme disent les alchimistes, l’unité que nous aspirons tous à retrouver. En ce sens, le mot « lumière » pourrait être synonyme de conscience, d’éthique, d’amour…

  • « Photographie », en Grec,  signifie « écrire avec la Lumière »…

… laissez-vous inspirer !

 

Que vous inspire cette photographie de Basile Minatchy, titrée « Le monde à l’envers, de l’ombre à la lumière » ? Laissez parler votre imaginaire ou votre poésie…

Grotte de Platon

Reflets et lampions

Apparences trompeuses

Ombres plus que douteuses

Ils avancent à tâtons

A l’endroit à l’envers

Qui sait le sens profond

Des mystères de la terre

2018-05-01T21:19:59+00:00

Leave A Comment

Accompagnement de personnes & de projets

Psychopraticienne, Art-thérapeute & Coach Actrice & Scénariste

Contact Info

Mobile: 0661135412