UNI(S)VERS LA LUMIERE – Note d’intention & Sources

///UNI(S)VERS LA LUMIERE – Note d’intention & Sources

UNI(S)VERS LA LUMIERE – Note d’intention & Sources

UNI(S)VERS LA LUMIERE

Note d’intention de Uni(s)vers la Lumière

« Chaque homme dans sa nuit s’en va vers sa lumière.»

  • Victor Hugo

Entre spectacle et conférence, Uni(s)vers la Lumière se présente comme un “seule-en-scène” d’un peu plus d’une heure, écrit et interprété par Emma Scali, actrice, auteur, philosophe et thérapeute.

Parce que la lumière est partout – depuis cette étincelle de vie qui nous a préexistés (les scientifiques ont découvert qu’au moment de la conception dans le ventre maternel, on observe une étincelle de zinc produite lors de la rencontre entre spermatozoïde et ovule), jusqu’au tunnel  réel ou fantasmé, à l’extrémité lumineuse, conté par ceux qui « seraient revenus » de la mort – le texte invite chacun(e) à prendre conscience de ses lumières intérieures et extérieures et à s’en emparer. À se nourrir d’elles pour se réaliser pleinement. Tout au long de notre existence, la lumière passe par toutes sortes de formes : physiques, biologiques, poétiques, esthétiques, spirituelles. De fait, ne pourrions-nous pas imaginer qu’elle est la clé de notre accomplissement personnel et collectif ?  Seulement, accéder à nos lumières intimes requiert d’aller explorer nos parts d’ombre… et cela fait peur ! Est-ce à dire que le je(u) n’en vaille pas la chandelle ? Certainement pas !

Avec des mots anciens et des mots nouveaux, à partir d’un montage de textes écrits par différents auteurs, certains classiques, d’autres contemporains, certains poètes, d’autres publicitaires, certains philosophes, d’autres scientifiques, certains connus, d’autres moins, au travers de verbatims récoltés en amont via des interviews effectuées auprès de personnalités issues des mondes de la science, des arts et des lettres ou recueillis dans la salle grâce à une possible interaction avec le public, Uni(s)vers la Lumière nous raconte notre humanité obscure et lumineuse. Tour à tour discrète, dure, fragile, revendicative, provocante, souffrante, courageuse.

« Qu’est-ce que les Lumières ? », interrogeait Emmanuel Kant. Ou plutôt : « que se cache-t-il derrière la lumière ? », dirons-nous. De l’information énergétique ou génétique ? L’intelligence en tant que telle ? Le fameux « éclair de génie » ? A moins que la lumière au-delà de toute science soit métaphysique ? Et poétique ?

Elle a été magnifiée par tous les Grands : de Platon à Merleau-Ponty, de Thalès à Edison, de Newton à Hubert Reeves, de Freud à Irwin Yalom, de Vermeer à Soulages, qui pour mieux la circonscrire l’explore dans ses outre-noirs tout comme le fait Christelle Labourgade à travers Nos ombres, en passant par Mozart et sa Flûte enchantée, IAM et son album “Ombre est lumière” dont l’interprète principal a bien choisi son nom d’artiste solaire “Akhenaton”, en hommage au Dieu Soleil de l’ancienne Egypte, mais aussi Descartes et la bougie fumante de ses Méditations, de même qu’Einstein à travers sa théorie de la relativité, ou dans un tout autre registre, Baudelaire pour qui son éclat rime avec « Ordre et beauté,/Luxe, calme et volupté », alors que pour Laurent Gaudé, la poésie cette fois s’imprègne De sang et de lumière

À moins qu’elle ne soit l’encre du 7ème art, créé par les frères qui portaient déjà son nom… Et si au-delà des paillettes du festival de Cannes qui lui rend hommage chaque année au mois de mai, si au-delà des parfums, crèmes de jour et autres fards à paupières qui se l’approprient dans leur dénomination même, la lumière était le rayonnement d’une pluie d’étoiles brillantes illuminant la face de l’univers, pour le rendre, dans la nuit noire, éclatant comme un feu d’artifice ? Un feu de vitalité et d’amour si magnifiquement invoqué par la Juliette de Shakespeare réclamant à la nuit son Roméo ?

Révélant dans son souffle et son corps, l’ample mouvement de la lumière, Emma Scali traverse la scène avec conviction. Elle témoigne. Offre. Apaise et attise le feu qui habite chacun d’entre nous. Elle dépose un message. Celui écrit par Marianne Williamson et repris par Nelson Mandela lors de son discours d’investiture à la présidence en 1994 : « Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière, et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous, et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. » Or ce message « philosophique », Emma Scali a choisi, pour le rendre ludique, accessible et percutant, de le porter au creux de ce qui reste avant tout un spectacle. L’idée : interpeller sur la place que nous accordons à notre/nos éclat(s) de Lumière(s) au sein de ce monde en tumultes afin de co-créer notre univers… Uni(s)-vers…

Emma Scali

 

Sources & Bibliographie principale :

 

Sources directement utilisées dans le texte du spectacle (voire notes de bas de page) :

 

Elles sont issues d’articles de journaux ou d’articles scientifiques, d’œuvres théâtrales, poétiques, littéraires ou philosophiques, mais également de vidéos (notamment scientifiques d’Hubert Reeves et de Jean-Pierre Luminet) retranscrites ou diffusées (comme c’est le cas pour le travail de Philippe Beau) pendant la représentation :

 

  • Emmanuel Kant, Qu’est ce que les lumières ? , 1784 – Trad. J. Mondot, université de Saint-Étienne, 1991
  • Le chat et le soleil – Paroles : Maurice Carême (1899-1978) / Musique : Jean René – fondation Maurice Carême
  • Techniques de l’ingénieur – Les boules solaires Rawlemon commercialisées ! Article posté le 28 décembre 2015 par La rédaction dans Énergie
  • NCstate News – Researchers Use Light to Remotely Control Curvature of Plastics – “Controllable curvature from planar polymer sheets in response to light”- Authors: Amber M. Hubbard, Russell W. Mailen, Mohammed A. Zikry, Michael D. Dickey, and   Jan Genzer, North Carolina State University – Published: March 22, Soft Matter

 

  • Francais Express – Des chercheurs utilisent la lumière du soleil pour désaliniser l’eau de mer – article paru le  29 juin  2017
  • The Zinc Spark – Discover Magazine –edu
  • Le point –  Des nanoparticules d’or pour soigner le cancer ? Par Emmanuel Fort, – Publié le 10/05/2017 | Le Point.fr
  • Midi Libre – NDE – publié par NATHALIE BALSAN-DUVERNEUIL le 15/04/2014
  • Les dossiers d’Atlantico – Canada : des colonnes lumineuses ont été observées dans le ciel – Article publié le 17/01/2017
  • Institut Lumière, Rue du 1er film, Lyon, France
  • CIO from Idg – Thomas Edison, Joseph Swan and The Real Deal Behind the Light Bulb – Publié de 15/08/2001
  • Au commencement : traduction de la Genèse –  Henri Meschonnic – Desclée de Brouwer – 2002

 

 

  • Thérapie existentielle, Irwin Yalom – Essai (poche) ed : 2017

 

  • Soleil de nuit – Première parution en 1980 – Édition d’Arnaud Laster avec la collaboration de Janine Prévert – Collection Folio (n° 2087), Gallimard

 

Ouvrages de Philosophie (ayant également inspiré l’écriture du texte) : toutes les éditions utilisées sont issues des livres de poche

 

  • Les Méditations métaphysiques, Descartes

 

  • Qu’est-ce que les Lumières, Kant

 

  • L’œil et l’esprit, Merleau Ponty

 

  • Crépuscules des Idoles, Nietzsche

 

  • Ainsi parlait Zarathoustra, Nietzsche

 

  • Ethique, Spinoza

 

  • Phédon, Platon

 

[1] Tout le passage du texte qui suit (pages 13 et 14) est principalement insipiré de l’article suivant : Comment la lumière s’est-elle échappée 380’000 ans après le Big Bang ?– Article de Thomas Boisson- publié le 7 juin 2017 – En savoir plus sur http://trustmyscience.com/comment-la-lumiere-s-est-echappee-380-000-ans-apres-le-big-bang/#WFAuM5m0s1KdmiYr.99 L’article a lui-même pour source le lien qui suit: http://www.tapir.caltech.edu/~chirata/ph217/lec06.pdf

[2] Le Canada sous les étoiles – La lumière – video : Hubert Reeves parle de ce qu’est la lumière – Source : Rcip.gc.ca

[3] Le Canada sous les étoiles – La lumière – video : Hubert Reeves parle de ce qu’est la lumière – Source : Rcip.gc.ca

[4] Idem

[5] Idem

[6] Les dossiers d’atlantico – Canada : des colonnes lumineuses ont été observées dans le ciel – Publié le 17/01/2017

[7] Histoire naturelle Livre XXV, Pline l’Ancien,  Les Belles Lettres, 2003

 

[8] CIO from Idg – Thomas Edison, Joseph Swan and The Real Deal Behind the Light Bulb – Publié de 15/08/2001

[9] Techniques de l’ingénieur – « Les boules solaires Rawlemon commercialisées ! ». Article posté le 28 décembre 2015 par La rédaction dans Énergie. Photographie libre de droits, issue de l’article.

[10] Francais Express – Des chercheurs utilisent la lumière du soleil pour désaliniser l’eau de mer – 29 juin  2017

[11] NCstate News – Researchers Use Light to Remotely Control Curvature of Plastics – “Controllable curvature from planar polymer sheets in response to light”- Authors: Amber M. Hubbard, Russell W. Mailen, Mohammed A. Zikry, Michael D. Dickey, and   Jan Genzer, North Carolina State University – Published: March 22 – Photographie libre de droit, issue de l’article.

[12] The Zinc Spark – Discover Magazine – Northwestern.edu – Université Northwestern de Chicago

[13] Le point –  Des nanoparticules d’or pour soigner le cancer ? Par Emmanuel Fort, – Publié le 10/05/2017 | Le Point.fr

[14] Midi Libre – NDE – publié par NATHALIE BALSAN-DUVERNEUIL le 15/04/2014

[15] Du Big Bang au Vivant est un film documentaire québécois réalisé par Iolande Cadrin-Rossignol et Denis Blaquière, sorti en 2011. Ce film s’inscrit dans un projet multiplateforme francophone animé par Hubert Reeves et Jean-Pierre Luminet et présentant la cosmologie contemporaine.

 

[16] Des peintures rupestres sur une paroi à l’intérieur de la grotte Chauvet AFP

 

[17] Des peintures rupestres sur une paroi à l’intérieur de la grotte Chauvet AFP.

 

[18][18][18][18] Cours de Jacques Darriulat à la Sorbonne Paris IV, 2003-2005. Vermeer: Le jour et l’heure par Raphaël Enthoven,et Jacques Darriulat, 2017.

[19] Article tiré de « Anecdote du jour » : https://www.anecdote-du-jour.com/la-premiere-photographie-date-de-1826/

[20] image courtesy LIFE magazine –  gjon mili

[21] Photographie du travail de mise en lumière d’Alain Guihlot, ambassadeur de lumière du projet « Uni(s)vers la lumière »

[22] Institut Lumière, Rue du 1er film, Lyon, France.

[23] GADAMER, Hans-Georg. Vérité et méthode, Paris, Édition du Seuil, 1996.

[24] Au commencement : traduction de la Genèse –  Henri Meschonnic – Desclée de Brouwer – 2002

[25] « A la lumière » – Anatole France – Les poèmes dorés (1873) Poésie, A. Lemerre, 1904 (p. TdM)

[26] Les Fleurs du Mal, Baudelaire, Les Classiques de Poche – 1972

[27] Les Contemplations, Victor Hugo, Les Classiques de Poche – 1972

[28] Les Illuminations, Arthur Rimbaud, Les Classiques de Poche – 1972

[29] Phèdre, Jean Racine, Théâtre, Les classiques de poche – Parution de juin 2015.

[30] Qu’est ce que les lumières ? , Emmanuel Kant, 1784 – Trad. J. Mondot, université de Saint-Étienne, 1991

[31] Site internet de Philippe Beau : https://www.ombromane.com/

[32] Le chat et le soleil – Paroles : Maurice Carême (1899-1978) / Musique : Jean René – fondation Maurice Carême.

[33] Romeo et Juliette, William Shakespeare,  Trad : F.V. Hugo, Ed: Librio Théâtre – Janvier 2016

[34] Assassin’s Creed est un jeu vidéo développé par Ubisoft Montréal sous la direction de Patrice Désilets et Jade Raymond.

[35] L’Homme et ses symboles, Carl Gustav Jung, Gallimard, coll. « Folio », 1988

[36] Star Wars (à l’origine nommée sous son titre français, La Guerre des étoiles) est un univers de fantasy et de science-fiction créé par George Lucas.

[37] Idem

[38] Soleil de nuit – Première parution en 1980 – Édition d’Arnaud Laster avec la collaboration de Janine Prévert – Collection Folio (n° 2087), Gallimard

[39] Thérapie existentielle, Irwin Yalom – Essai (poche) ed : 2017

[40] « Lumières d’Hommes », tiré du recueil Soleil de nuit – Première parution en 1980 – Édition d’Arnaud Laster avec la collaboration de Janine Prévert – Collection Folio (n° 2087), Gallimard

[41] Idem

[42] Idem

[43] « Lumières d’Hommes », tiré du recueil Soleil de nuit – Première parution en 1980 – Édition d’Arnaud Laster avec la collaboration de Janine Prévert – Collection Folio (n° 2087), Gallimard

[44] Idem

[45] Dans le passage qui suit pages 28 et 29, les citations des auteurs sont issues de leurs ouvrages. Elles ont été récoltées pendant une année au fil des lectures. Elles sont également consultables sur le site du Parisien : http://citation-celebre.leparisien.fr/liste-citation

2018-05-01T21:55:52+00:00

Leave A Comment

Accompagnement de personnes & de projets

Psychopraticienne, Art-thérapeute & Coach Actrice & Scénariste

Contact Info

Mobile: 0661135412